Zion Canyon: Angel’s Landing

(english below)

Pour cette nouvelle journée nous avons décidé de nous attaquer à une randonnée réputée de Zion, Angel’s Landing. C’est un rocher découpé dans la falaise qui domine la vallée de ses 450 mètres de haut. La légende veut qu’il ait été nommé ainsi par les premiers colons, parce que seuls les anges pouvaient atterrir sur ce rocher. Depuis, un chemin a été taillé dans la roche, et nous sommes donc allés voir ça de plus près !

On this day we decided to try ourselves on a renowned hike of Zion, Angel’s Landing. It is a rock sliced from the cliff which dominate the valley over its 450 meters of height. The legend has it that it was named by the first colons, as only an angel could land on this rock. Since a path was cut through the rock, and we decided to check it out!

Comme toute randonnée ayant une grande réputation, celle-ci est très courue, et nous sommes donc partis de bonne heure. Pour cela, pas de voiture, elles sont interdites dans une grande partie du parc. Une navette permet depuis l’entrée d’accéder aux principales attractions réparties sur 9 stops. Si cela sonne comme un parc d’attraction, ce n’est pas étonnant, nous avons eu la même sensation lors de notre séjour. La navette offre toutefois une bonne gestion de l’espace restreint au fond de cette étroite vallée, qui redevient plus calme sans voitures. Un seul regret, elle ne démarre qu’à 7h pour terminer vers 19h, ce qui exclut à la fois le lever et coucher de soleil en cette saison.

As every hike with that reputation, this one is sought after, so we chose to start early. For this hike we took no car, as they are forbidden within most of the park. A shuttle from the park entrance serve the main attraction along 9 stops. If that sounds like an amusement park, it is no surprise, we had the same feeling during our stay. The shuttle however offers a good management of the restricted space within this narrow valley, which is much quieter without cars. Our only regret is that the shuttle starts at 7 am and stops around 7 pm, which excludes the sunrise as well as the sunset in this season.

Nous avons donc décidé de partir avec la première navette, dès 7h, pour être sur le chemin 1/2h plus tard. Il commence au fond de la vallée, pour offrir une vue sur le roc vertigineux à gravir. Difficile d’ici de visualiser le chemin à emprunter, face à cette montagne qui se dresse comme un rempart. Il existe pourtant, créé par le premier intendant du parc en 1926. Le chemin a depuis été bétonné sur une partie, signe de son succès grandissant.

We decided to leave with the first shuttle, at 7 am, to be on the trail 1/2h later. It starts from the bottom of the valley, offering a view on the giddy rock to climb. It’s difficult from here to envision the path to take, facing this mountain which stands as a rampart. And yet there is a path, created by the first intendant of the park in 1926. The path was since reinforced with concrete on some parts, sign of its growing success.

Après notre approche, nous voilà face à la roche, et c’est une première série d’épingles qui va nous mener jusque dans la gorge qui sépare cette montagne du reste du canyon. La lumière est encore douce et l’air frais, et la vue nous fait vite oublier l’effort. On notera le joli visage dessiné par le soleil sur la roche, digne d’une statue de l’île de Pâques.

After our approach, we are now facing the rock, and a first series of switchbacks brings us to the gorge separating this mountain from the canyon. The light is still soft and the air cool, and the effort quickly disappear with the view. Take note of the face carved by the sun on the rock, worthy of the Easter Island Statues.

Juste un petit répit à l’ombre de la falaise, et c’est une série de 21 épingles bien serrées qui nous emmène jusqu’à la crête. C’est raide, ça tourne et retourne, presque hypnotique dans le mouvement et l’effort. Une fois arrivés en haut, on peut souffler un peu sur une petite terrasse dégagée, accompagnés par tout le monde ici. Il faut récupérer avant de se lancer dans la suite, une course de crête qui nous emmène jusqu’à la pointe du rocher, pour dominer la vallée. Et lorsque je parle de crête, c’est sur le fil du rasoir qu’il faut progresser, un vide déraisonnable nous attendant de chaque côté de la roche.

Just a quick breath in the shadow of the cliff, and a series of 21 narrows switchbacks brings us to the ridge. Its steep, it turns and turns again, nearly hypnotic in its move and the effort. Once arrived at the top, we can rest on a small terrace, as many others are doing. You have to rest before starting the next part, a ridge path which brings us to the tip of the rock, dominating the valley. And when I talk about a ridge, we are walking on a knife edge, a unreasonable emptiness surrounding us on both sides.

Pour nous rassurer heureusement il y a pas mal de chaînes, et puis parfois plus rien. La végétation est ici presque totalement absente, et Gaëlle semble bien heureuse de retrouver un pin perché là. Je ne fais pas le malin pour autant, et l’on est bien content de s’asseoir sur le haut du rocher une fois rendus. Quelques malins se sont aventurés sur la pente pour la garnir de cairns, nous préférons les admirer depuis la sécurité de notre séant.

To reassure ourselves thankfully there are many chains, and sometimes nothing. The vegetation is mostly absent here, and Gaëlle seems happy to have found a pine tree here. I’m not proud either, and we are happy to seat on top of the rock once arrived. A few wise guys went on the slope to cover it with cairns, we rather like to admire them from the security sitting up.

Avec l’heure qui avance de plus en plus de monde arrive au sommet. Parmi eux, un énergumène qui nourrit les chipmunks installés en grand nombre sur ce lieu de passage. J’aurai bien mesuré la grandeur de sa bêtise avec la falaise, mais cela pourrait être mal interprété. On reprend le même chemin pour la descente, et avec l’afflux de monde cela devient de plus en plus difficile, la course de crête n’offrant parfois qu’un seul passage où l’on ne peut se croiser. Après pas mal d’attente pour des groupes entiers peu polis, nous arrivons enfin à nous créer un chemin pour retrouver les lacets.

With the time passing more and more people arrive at the summit. Among them, a nutcase is feeding the chipmunks living here in large numbers in this busy way. I would have measured the size of its stupidity with the cliff, but that could be misinterpreted. We take the same path back, and the influx of people makes it more and more difficult, the ridge way often offering a single path where one can’t cross. After long waits for not so polite groups, we finally manage to make our way to the switchbacks.

La suite de la descente se fait sans encombre. L’ombre est bienvenue alors que la température monte déjà. La falaise nous offre de nouvelles perspectives à chaque tournant, avec une nouvelle lumière. Le soleil du désert brûle le paysage, et on le retrouve aveuglant au pied de la montagne. Il est temps de filer se reposer à l’ombre des arbres avant notre prochaine aventure, en admirant la créativité des touristes.

The rest of the hike is done without much trouble. The shadow is welcomed as the temperature is rising already. The cliffs offers new perspectives at each turn, with a new light. The desert sun bakes the landscape, and we come across it blinding at the foot of the mountain. It is time to rest in the shadow of the tree before our next adventure, en admirant la créativité des touristes.

Publicités

Une réflexion sur “Zion Canyon: Angel’s Landing

Commente moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.