Costa Rica : Balade aux Cascades

La vallée de San Gerardo de Dota est au cœur d’une immense forêt de nuages, qui abrite une grande diversité animale et végétale. Elle est particulièrement connue pour sa population de quetzal resplendissant, considéré comme un dieu par les populations pré-colombiennes. C’est l’un des plus beaux oiseaux d’Amérique Centrale, et c’est avec grand espoir que nous partons aujourd’hui à sa quête. Pour cela, nous choisissons de nous rendre au pied de la vallée pour suivre la rivière Rio Savegre qui forme plusieurs cascades, à quelques kilomètres de là. À vrai dire, ces quelques kilomètres de voiture se font sur une piste de terre en bonne partie défoncée, et il nous faudra près de trois quart d’heure en première pour arriver à notre objectif.

Le 4×4 posé sur le bord du chemin, nous commençons notre exploration dans cette immense forêt. On passe rapidement au-dessus de la rivière sur un pont de béton, et l’on replonge dans la jungle. Les chants d’oiseaux nous entourent, mais peu cependant s’offrent à notre vue. En cherchant un peu nous apercevons un toucan vert perché dans la canopée. On apprendra plus tard que c’est un toucanet émeraude, un des prédateurs du quetzal resplendissant dont il mange les œufs.

Le chemin continue vers une clairière où l’on découvre plusieurs bassins de pisciculture adossés à la rivière. Il faut savoir que la vallée, avant d’être connue des ornithologues et autres observateurs d’oiseaux, s’est tout d’abord développée avec la pêche à la truite pratiquée par les costaricains venant y passer le weekend. Il faut croire qu’aujourd’hui les truites ne sont plus assez nombreuses pour satisfaire l’appétit des pêcheurs.

Le chemin continue sa descente le long de la rivière jusqu’à une série de cascades cachées sous d’immenses rochers. Nous apercevons quelques oiseaux, mais ils se font rares. Le chemin est rapidement signalé comme étant instable, mais notre curiosité nous pousse à continuer l’exploration plus bas. Le relief se fait plus raide, et il faut parfois s’aider de cordes bien usées accrochées ici et là. Plus loin on descend sur des escaliers de métal qui craquent sous nos pieds, rongés par la rouille, et dont certaines marches manquent déjà. On traverse un pont de singe, vingt mètres au-dessus de la rivière, avec un peu d’appréhension en pensant au signe de charge maximale de trois personnes affiché au début de celui-ci.

Enfin, la descente finale se fait sur plusieurs autres escaliers rouillés, à flanc de falaise, jusqu’à arriver à une nouvelle magnifique cascade. Le chemin s’arrête là, il serait difficile de continuer plus loin vu l’épaisseur de la forêt et les pentes qui nous entourent. Nous revenons sur nos pas, à l’affut pour essayer de repérer les oiseaux qui nous accompagnent de leur chant. Nous faisons une pause près d’une grande racine, envoutés par le chant métallique qui résonne dans la forêt. C’est le solitaire masqué que nous entendons, un petit oiseau noir connu pour son chant et sa propension à échapper aux regards (nous venons de découvrir une photo de lui en début de balade, je vous laisse la retrouver).

Revenus aux premières cascades, on rejoint plusieurs personnes pour admirer les chutes sous les immenses roches, et s’amuser nous aussi avec les appareils pour capturer leur flux. On reprend ensuite le chemin, cherchant en vain le fameux quetzal. On croise plusieurs oiseaux très colorés qui veulent bien se montrer. Un oiseau s’envole du bord du chemin, un peu tard, et révèle son nid caché dans le talus, où deux œufs sont douillettement posés. On ne fera que les admirer une minute avant de les laisser à ses parents qui doivent nous guetter depuis les arbres qui nous entourent. Arrivés en haut du chemin on cherche encore le quetzal qui a été vu ici plus tôt dans la journée, mais sans plus de chance. Il va falloir changer de stratégie pour repérer ce furtif et pourtant très coloré trogon.

Publicités

Une réflexion sur “Costa Rica : Balade aux Cascades

Commente moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s