Best of : où manger à Austin ?

Il est grand temps de parler nourriture sur ce blog. Aux États-Unis cela peut être compliqué de trouver de quoi se remplir la panse sans porter atteinte à sa santé, et croyez-moi ou non mais j’exagère à peine. On vous a dégoté une petite liste de nos endroits favoris sur Austin pour se rassasier sans se ruiner.

La cuisine ici, tout comme la population est d’origine très variée, cela donne l’occasion de voyager rien qu’avec ses papilles.

On va commencer par les meilleurs tacos de la chaîne locale Tacodeli, pour le petit-déj’ ou le repas du midi. Vous pouvez déguster une grande variété de tacos, fait avec des produits frais et locaux et sans hormones et sans OGM et parfois même bio. En plus de la carte, il y a chaque jour le taco du jour. Si Mickaël le pouvait, il mangerait là-bas toutes les semaines pour avoir un Delibelly ! On vous conseille d’en prendre deux ou trois et d’accompagner l’ensemble avec du Queso & Chips, des chips croustillantes à tremper dans du fromage tiède fondu, un régal.

Côté burgers, on en a testé plusieurs et c’est Hopdoddy qui l’emporte. Vous pourrez manger des burgers à l’agneau, au bison ou encore au thon. Les frites sont de loin les meilleurs que l’on ai mangé ici. Sinon, vous pouvez aussi aller au Flying Saucer et accompagner votre pitance avec l’une des 100 bières pression à disposition. Si vous allez au-delà des 200 variétés consommées vous aurez même droit à une assiette suspendue au plafond. Bon, nous on a été très petits joueurs, en 18 mois seulement 28 bières différentes sirotées.

IMG_20170124_211657790

Dans un genre tout à fait différent, à Pflugerville (joli nom de ville n’est-ce pas) pour aller fêter mon « non-passage du permis faute de papiers en règle » nous sommes allés dans un restaurant éthiopien, Taste of Ethiopia. Le midi nous avons profité du buffet pour goûter tout plein de bonnes choses. Si vous avez du temps car c’est un peu long, demandez un café il est préparé selon la tradition et il est très bon.

À la mode californienne, il y a Koriente, un resto fusion (mélange de deux cuisines, très à la mode aux US). Celui-ci est un mélange de cuisine asiatique et américaine bien sympathique. Il a beaucoup de succès et comme il est placé à côté du centre des congrès c’est souvent bondé mais cela vaut d’attendre 10/15 minutes pour s’asseoir dans cette petite salle, tout est yummy !

Pour revenir aux grands classiques, il y a le BBQ. Si vous avez une voiture, passez par Lockhart, LA ville du BBQ. Sinon, il y a le fameux Franklin où les gens font la queue pendant plus d’une heure pour entrer car c’est premier arrivé, premier servi jusqu’à épuisement du stock du jour. Vous pouvez aussi trouver une filiale de Blacks BBQ de Lockhart sur Austin mais la viande est fumée là-bas et ensuite transportée tous les jours à Austin en camion.

Pour un vrai ramen, et non les bouts de cartons consommés par les étudiants à court d’argent, je vous conseille Michi Ramen. On peut choisir la concentration de son bouillon, le type de pâtes, et même les énormes morceaux de viande qui vont flotter dans votre bol de soupe géant. A être sur place, prenez aussi un mochi, une glace à la japonaise qui est enrobé dans du papier de riz. C’est chewy et on adore ça !

Il faut ensuite penser au dessert, et là il faut aller chez Amy’s Ice Cream. De la bonne glace que les serveurs font virevolter après avoir écrabouiller les toppins et mélanger les parfums. La légende veut même que si vous arrivez à attraper la glace au vol de l’autre côté de la rue elle est offerte ! On citera aussi Lick, une autre chaîne de glace austinite aux parfums très originaux (j’ai un faible pour le chèvre-miel).

Pour tous les endroits que je viens de citer, vous pouvez manger un repas à moins de 20$/personne, pourboire inclus. Tous ont des options végétariennes (sauf le BBQ) si vous le souhaitez.

Ah tiens, parlons du pourboire. Le pourboire est quasi obligatoire, dans certains restos un panneau indique même clairement qu’ils ajoutent 15% de tip sur chaque addition. Pourquoi ? En fait c’est assez simple, le smic horaire pour les employés de la restauration est de $2,5. Si la personne travaille 10 heures, elle aura $25 brut dans la poche (soit l’équivalent de 23€, contre 97€ en France pour la même durée), autant dire que les pourboires paient la plus grande part des salaires. Ne soyez donc pas radins 😉

Passons maintenant aux endroits assez chers, voire très chers pour ceux qui ont les moyens.

Tout d’abord Chez Nous, un français pour les expatriés en mal du pays. Vous pouvez déguster des escargots, du pâté, des quenelles et même des îles flottantes. La déco est très sympa, le proprio est français et sa femme enseigne à Pflugerville (encore?!), et travaille avec Mickaël pour les après-midis robotiques avec les petits. Avec un verre de vin, la note monte atour de 40$/personne.

Ensuite vient une steakhouse à la brésilienne, si vous êtes végétarien passez votre tour cet endroit n’est pas fait pour vous. El Fogo de Chao c’est un endroit assez chic avec un prix fixe de $50/tête. À ce prix-là, vous avez accès au buffet d’accompagnements. Mais pas que, car la spécialité c’est la viande cuite au feu de bois. Tout au long du repas des serveurs arrivent avec des broches garnies de viandes diverses et variées dont ils découpent des tranches sous vos yeux ébahis. Nous y sommes allés avec deux amis le soir où il y a eu le moto GP à Austin. Nous avons aussi été ébahis par la ribambelle de midinettes gonflées qui après avoir passé la journée sur les stands du circuit sont venus parader ici (sans trop manger au risque de ne plus pouvoir respirer…).

Pour finir sur les restaurants, voici un excellent japonais qui va vous transporter et vous ruiner (au moins $70/pers). Il s’agit de Uchiko, petit frère de Uchi où nous n’avons pas eu l’occasion de mettre les pieds. Uchiko c’est classe, il y a un valet qui prend votre voiture pour la garer 30 mètres plus loin. C’est donc bien sûr à pieds que nous y sommes allés. Il y a une multitude de petits plats japonais, cela va des œufs de poissons à de la langue de bœuf, en passant par plein d’ingrédients inconnus mais non dénués de saveurs.

Avant de terminer cet article je me devais de mentionner les endroits où remplir vos placards et frigo si vous vivez dans le coin. Si comme nous vous n’avez pas envie de manger que de la viande aux hormones, de la farine blanchie au chlore et enrichie en fer, du sirop de maïs transgénique et autres choses rebutantes il y a de quoi faire. Il y a Whole Foods et Central Market que l’on peut comparer à Satoriz ou à des biocoops géantes. D’ailleurs vous pouvez aussi y manger car ils ont un self intégré. Il y a aussi quelques épiceries orientées bio telles que Natural Grocers. Bien sur le prix n’est pas le même qu’à Walmart, mais si vous regarder les ingrédients c’est assez effrayant, on est allé visiter quand même pour voir et hormis du hoummous et du guacamole, on a rien trouver de mangeable.

Si vous avez besoin d’un guide à Austin, rendez-vous sur le site Austin Chronicle, tous les évènements culturels et les restaurants y sont référencés.

Il est temps d’aller manger, bon appétit !

Publicités

Commente moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s