Yellowstone : Adventure Day and Night

Tout juste sorti de notre émerveillement à Norris Bassin, nous reprenons la route pour finir en beauté notre séjour à Yellowstone. Au programme du reste de la journée : une balade entre forêt et montagne pour se dégourdir les jambes ; une pause près du grand lac où nous devons dormir ; et enfin une exploration nocturne du Grand Prismatic Spring. C’était le plan en tout cas…

Première étape, la balade en forêt. Après quelques hésitations pour trouver le départ du chemin, nous voilà en route. Le temps est doux et le soleil fait briller les herbes hautes où nous prenons notre déjeuner. Plus loin sur le chemin, nous croisons quelques oiseaux curieux, ainsi qu’un bison, cette fois-ci allongé au milieu du chemin. Il ne semble pas vraiment décidé à se lever, nous faisons donc un détour par les bois afin de ne pas le déranger durant sa sieste.

Un peu plus tard nous croisons un autre bison qui nous observe, posé au milieu de la brousse. Après l’avoir salué on continue notre chemin, pour se rentre compte quelques minutes plus tard qu’il est en train de se rouler sur le dos ! Puis il se relève pour reprendre sa pose de bison impassible.

On entame ensuite une montée sur une colline dominant la région pour avoir une vue d’ensemble. Avec le dénivelé la forêt change, et les couleurs avec elle. On traverse une partie brûlée récemment par les grands incendies qui frappent chaque été. Gaëlle est quelque peu sur ses gardes, la montagne à la réputation d’abriter de nombreux grizzlis. Arrivés sur un pan dégagé de la montagne, on peut admirer l’étendue des forêts qui recouvrent le parc. On aperçoit aussi de grandes colonnes de fumée qui jaillissent des geysers situés à des kilomètres, ainsi que l’immense fracture que dessine le Grand Canyon de Yellowstone dans le paysage.

Après avoir profité de ce paysage étonnant il est temps de redescendre. Le courage de Gaëlle a été déjà mis à rude épreuve, même si deux gars croisés sur sur le chemin nous assurent n’avoir vu aucun grizzli. Nos collègues les bisons nous attendent au bord du sentier, stoïques, n’ayant pas bougé depuis notre départ. Les oiseaux prennent la pose pour finir la ballade en beauté. Sur la route avec notre super bolide, nous faisons une halte pour rejoindre un groupe d’observateurs à longues jumelles scrutant le loup dans la plaine. En l’absence de télescope, nous admirons les rondeurs de la vallée.

Il est temps d’aller rejoindre notre dernier logement, sur le bord de l’immense lac de Yellowstone, pour se remettre de nos émotions. Enfin, est-ce vraiment le cas ? Nous arrivons sur le bord du lac, face à un immense hôtel luxueux américain (lire énorme et prétentieux). On ne se démonte pas et on se rend à l’accueil, en tenue de randonnée, pour récupérer notre chambre. Cependant, impossible de nous trouver dans les fichiers. Je râle, le manager nous donne accès à la business room (lire salle internet) afin de pouvoir vérifier notre réservation. Après recherche, nous retrouvons bien notre réservation à Yellowstone. Sauf qu’au lieu d’être à l’hôtel où nous avions prévu d’être ce soir, elle se trouve à Mammoth Hot Springs où nous étions la veille, et à près de 2h de route !

Nous repartons en espérant trouver de quoi manger sur la route. On se pose à côté du grand bassin de geysers, dans la cafétéria face à Old Faithful. Il est déjà tard et la plupart des touristes sont partis, le restaurant ferme dans quelques minutes. Le repas ne mérite pas de grands récits. Nous nous installons ensuite dans ce vieux lodge pour rédiger nos cartes postales, avec une vue sur l’immense geyser. Les éruptions sont annoncées sur un panneau lumineux, et le geyser est presque ponctuel, même s’il reste peu intéressant de près.

Enfin, la nuit arrive, il est temps de tenter une dernière expérience. En route pour Grand Prismatic Spring, un des geysers les plus étendus de Yellowstone qui offre une palette de couleur surréaliste. Notre premier objectif était de le voir de jour et d’en haut d’une montagne environnante. Le chemin est fermé du à la présence d’un grand nombre de grizzlis, ce qui résonne comme de la poésie aux oreilles de Gaëlle.

Arrivé sur place, il fait nuit noire, tout est calme et nous progressons à la frontale sur les plateformes qui entourent le geyser. La grande idée de cette soirée est de prendre des photos des étoiles se reflétant sur l’étendue d’eau du geyser, avec un aperçu des couleurs de celui-ci éclairé par les étoiles. Premier obstacle, la lune est de sortie et les étoiles sont bien timides. La nuit est aussi fraîche, et je réalise alors qu’un geyser bouillant produit une quantité importante de vapeur. Je tente quand même quelques photos devant cette bouilloire, les résultats sont originaux 🙂

Publicités

Commente moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s