Yellowstone : pots de peinture et élans

Après une journée aussi remplie de geysers, on serait tenté de se poser enfin au chaud, dans la chambre d’hôte réservée pour cette nuit là. C’est sans compter sur notre curiosité et la richesse du parc. Nous avons donc continué nos découvertes jusqu’à la tombée de la nuit, en commençant par les pots de peinture.

Je vous rassure tout de suite, les américains n’ont pas ramené de peinture pour tenter de repeindre Yellowstone, le parc est suffisamment coloré. Non, les pots de peinture sont le nom d’un type de geyser dans lequel les bactéries vivant dans l’eau chaude dissolvent la roche. Cela donne des geysers boueux, épais, qui frémissent comme un plat d’hiver à feu doux.

Un peu plus loin, d’autres geysers à sec laissent échapper une épaisse fumée et de longs bruits roques, comme si la terre elle-même grognait. À côté de cela plusieurs geysers transparents jouent avec les couleurs du coucher de soleil pour venir ajouter une nouvelle palette à leur gamme et nous régaler.

Enfin, saturé de geysers et le soleil bas à l’horizon, nous reprenons la route. Mais le parc ne prends pas de pause. Alors que nous longeons la rivière Madison, il nous rappelle encore une fois avec un superbe troupeau d’élans de l’autre côté de la rivière. On se souviendra plus des photos et de la majestuosité de ces cervidés que du chaos créé par le bouchon de l’autre côté de la route…

Publicités

Commente moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s