Grand Teton : Amphitheater and Surprise Lake

Je ne tiens plus. Deux jours de randonnée dans la plaine, face à cette énorme chaîne de montagnes, il est temps d’aller voir ça de plus près. Je consulte les randonnées du parc et tombe sur la balade rêvée : pas trop d’affluence, deux lacs sur le chemin, et suffisamment de dénivelé pour me dégourdir les jambes. Pas trop non plus pour que Gaëlle ne s’y oppose (après avoir insisté un peu). En route donc pour la montagne !

Avant d’attaquer l’ascension à proprement parler, on peut encore une fois admirer la chaîne se découper face à nous, les sommets timides se dissimulant dans les nuages. Une fois les chaussures de marches enfilées et un bon bout de chemin parcouru, c’est au tour de l’étendue de la vallée de se révéler à nous. Les nuages ici aussi jouent avec le relief, et font ressortir l’immensité de la vallée que nous avons tout juste aperçue ces derniers jours.

Plus haut dans la montagne, c’est un changement d’environnement pour un paysage plus proche de nos Alpes natives. La vie sauvage s’y révèle un peu plus, avec une faisane trottant sur le chemin devant nous, et une marmotte bien dodue se faisant dorer sur le bord du lac. Les deux lacs sont logés dans des cirques creusés à même la montagne, tels des joyaux dans leurs écrins.

Le chemin s’arrête là, au pied du Disappointment Peak, nommé ainsi par un groupe d’alpinistes à la recherche d’une voie jusqu’au sommet du Grand Teton. Si l’on grimpe sur le côté du lac, on se retrouve bien au dessus de la moraine du Teton Glacier, avec une jolie vue mais aucun accès. Le glacier quant à lui est bien timide, caché plus en hauteur après un été torride.

La descente nous réserve quelques surprises, avec en premier lieu un couple de français qui entame la descente avec nous. Après une centaine de mètres, la femme du couple commence à être plus stressée et nous demande si l’on a vu l’ours qui était perché plus tôt en haut de l’arbre ? Qui aurait pensé à regarder en haut des arbres pour trouver un ours !? La suite de la descente se fait en groupe serré, avec une certaine dose de stress dans la gente féminine (oui, c’est cliché, mais elles étaient bien stressée les demoiselles ! Euh, la donzelle que je suis a quand même pris la tête de la marche pour voir le nounours en premier ! noméo). Un peu plus bas, on retrouve la source du questionnement, tranquillement posé dans un fourré en train de grignoter quelques plantes. C’est encore un jeune ours nous glisse-t-on, il n’a pas atteint l’âge adulte. Il est suffisamment gros et loin pour nous en tout cas.

La suite de la descente se fait sans surprise, et les deux français filent loin devant nous. À un mile de l’arrivée on croise deux grands randonneurs bien chargés qui nous demandent leur chemin, un peu confus. Après une longue discussion, ils se rendent compte qu’ils se sont trompé de sentier, et sont maintenant bien loin de leur objectif. On leur propose donc de les ramener en voiture jusqu’à leur point de départ. La fin de la randonnée se fait donc de nouveau en groupe, avec deux américains bien étonnés de croiser des français, et de nous souhaiter encore une fois la bienvenue aux États-Unis. Notre bolide étant trop petit pour loger deux aussi grands gabarits et tout leur matos, on en conduit un jusqu’à son pick-up pour qu’il retourne chercher l’autre. On profite alors d’une nouvelle vue sur les tétons, dont seul le sommet du grand est encore suffisamment pudique pour se cacher derrière un nuage.

Publicités

Une réflexion sur “Grand Teton : Amphitheater and Surprise Lake

Commente moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s