Petite ballade locale : Pedernales Falls

Les alentours d’Austin cachent, loin des highways surchargées de picks-up et du vacarme assourdissant de 6th street, de jolies petites merveilles de la nature. Un jour de grand soleil de janvier nous sommes partis explorer l’une d’entre elle, Pedernales Falls.

C’est donc chaussures de rando aux pieds, carte des parcs texans dégainée*, et chapeaux vissés sur la tête que nous avons commencé notre journée. Je ne me souviens plus du nom du chemin que l’on a emprunté mais Mickaël a du choisir l’un des plus longs comme d’hab’ 😛 [Mickaël: Il n’y avait pas de dénivelé, donc le plus long est le choix logique].

Les américains – on ne sait pas pourquoi – aiment les sentiers goudronnés, bétonnés ou encore mettre des escaliers un peu partout pour bien nous casser les guiboles et nos rythmes de croisière. Cette fois-ci c’est de la caillasse blanche qui est répandue quasiment tout du long. C’est pratique quand il fait chaud et que le soleil cogne pour accroître la réverbération de la lumière ! Nous avons arpenté le chemin vallonné, cernés par une sorte de garrigue bien haute durant plusieurs heures, sans avoir la moindre vue. Tout contents de nous dégourdir les jambes, nous avons trouvé quelques échappatoires près de ruisseaux pour profiter de zones plus fraîches.

En fin de journée, après avoir laissé le gros de la foule rentrer dans ses pénates nous avons pris la direction des cascades, l’attraction principale du parc. C’est un joli site rocailleux où coule une rivière. Et où vous pouvez faire des rencontres amusantes ! Nous étions en train de nous poser sur les cailloux près des remous quand un québécois nous a accosté. Il a commencé à nous raconter sa vie, à nous parler politique et ne voulait plus nous quitter. On a ainsi appris qu’il fut professeur à l’Université avant de décidé de parcourir les États-Unis 6 mois par an, et que les étudiants français sont ceux ayant le plus de culture générale au monde (oui oui pas moins). Nous avons – bien sur – parlé de la Mèche qui monopolise toutes les conversations dans biens des recoins du monde. Après avoir échangé nos opinions il nous demande ce qu’on fait à Austin, Mickaël lui explique et précise que l’on va rentrer en France dans les temps à venir parce qu’on a pas envie de fonder une famille ici. Il nous quittera finalement en nous lançant un joyeux « bonne fabrication d’enfants! ». Si un jour on a l’occasion d’aller visiter le Québec on sait déjà qu’on pourra se régaler d’expressions plus savoureuses les unes que les autres.

Notre québécois parti, la lumière de fin de journée commençait à étendre ses jolies couleurs sur la roche, de quoi prendre quelques clichés et garder de bons souvenirs de cette belle journée texane.

* La plupart des parcs des États-Unis sont payants. Et tous ne sont pas gérés au même niveau, donc si vous prenez un pass pour les parcs nationaux, vous ne pourrez pas accéder aux parcs d’États, etc. Si vous avez l’intention de visiter plusieurs parcs ça vaut le coup de prendre la carte correspondante qui est valable une année.

Publicités

3 réflexions sur “Petite ballade locale : Pedernales Falls

Commente moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s