Texas Road Trip : Caprock Canyons

Après notre intermède cowboy il nous reste encore une étape. En effet, Patricia et Manon voulait découvrir les mythiques canyons du grand ouest américain. Le Grand Canyon étant à 15h de route et deux États plus loin, il nous fallait une solution de rechange. Heureusement, nous sommes à quelques heures des plaines de la panhandle (poignée de poêle imaginaire du Texas, Austin cuisant au milieu). Ces plaines abritent le deuxième plus grand canyon des États-Unis, alors c’est parti pour la roche rouge typiquement américaine !

Caprock Canyons n’offre pas la vue à couper le souffle du Grand Canyon, et de fait il est classé comme parc d’état et non parc national. Cela se traduit par l’absence de bus de touristes qui s’accumulent au point panoramique pour la selfie obligatoire, avant de repartir s’encanailler à Las Vegas. À la place, on retrouve une nature encore sauvage dont les sentiers s’offrent à nous seul. Pour découvrir ça, après avoir passé la matinée en voiture, nous empruntons un premier chemin qui file sur le bord d’un mini canyon. Quelques centaines de mètres plus loin, on se retrouve face à face avec un troupeau de bisons texans (à vrai dire le troupeau de bison officiel du Texas, mais ils n’ont pas pris la grosse tête).

Les ruminants n’étant pas décidés à bouger, on fait demi-tour pour aller voir ce qui se passe de l’autre côté du canyon. On tombe alors sur un spectacle assez insolite, puisque une étendue d’herbe située un peu plus loin abrite une population de chiens de prairie. Plus proche d’une « marmotte des plaines » que d’un chien, ces petites bêtes sont à la fois farouches et curieuses. Nous avons passé la fin d’après-midi ainsi qu’une partie du lendemain à admirer leurs allées et venues, sans jamais nous lasser !

Les routes du parc nous mènent au fond du canyon, et il est temps de ressortir les chaussures de marche pour grimper au sommet ! Le canyon offre un modeste dénivelé de quelques centaines de mètres, assez pour nous remettre de Thanksgiving. Cette ascension est l’occasion d’observer les différentes couches géologiques qui composent le canyon, ainsi que les multiples points de vue à chaque étape. Un conseil si vous allez voir un jour un canyon, ne restez pas au sommet ou à sa base, vous manqueriez l’essentiel ! Le vent a effrayé les quelques touristes suffisamment curieux pour venir jusqu’ici, et vu la coupe de Gaëlle on les comprend ! [On dirait les petits trolls en plastoc qu’on avait enfant]

Tout au fond du canyon au découvre quelques traces de l’eau qui sculpte le lieu, avec de magnifiques fougères qui viennent décorer cette caverne à ciel ouvert. On redescend ensuite le long du lit de la rivière, prenant un peu de distance avec le canyon pour mieux l’admirer dans toute sa grandeur.

Au final, je dois dire que je suis toujours aussi partial à ces paysages martiens 🙂

Publicités

Une réflexion sur “Texas Road Trip : Caprock Canyons

Commente moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s