Christmas party @ Triangle Austin

Le 10 décembre était organisée dans notre quartier nommé The Triangle une fête pour allumer le sapin de Noël. Ce jour-là, Mickaël est parti vers midi pour faire, avec les petits qu’il encadre trois heures chaque jeudi, une compétition de robots en Lego. De mon côté je suis allée faire un tour à la super fête.

Le programme semblait un peu fou : de la neige, un petit train, un papa nowel, une chorale et que sais-je encore. Et ils l’ont fait ! C’est assez surprenant ici l’importance de Noël, presque autant que Halloween. En face de chez nous, de l’autre côté du petit lac, se trouve un terrain vague qui fut vite rempli de grosses voitures des gens vivants aux alentours.

Je suis descendue et après voir vu je suis remontée aussi sec à l’appart’ récupérer mon appareil photo pour être sûre qu’on puisse me croire. La petite place en herbe du quartier n’est pas bien grande, 300 m² à la louche, et pourtant que d’animations ! Un grand marabout sous lequel se trouvaient plusieurs stands : des tortillas à la sauce piquante ; un atelier décoration de gâteau avec la super crème au faux beurre de toutes les couleurs qui n’a pas de goût ; un atelier maquillage ; un atelier décoration de sapin où j’ai pris de quoi habiller notre immense arbre ; un atelier réussir à poser son enfant sur les genoux d’un inconnu et sa femme tout de rouge vêtus sans qu’il ne pleure ; et enfin un stand chocolat chaud à l’eau avec sur le dessus de la crème chantilly, des chamallows et des pépites de chocolat de toute les couleurs (j’ai cru faire une overdose de sucre même pas bon).

_mg_5081

Romarin de Noël des Dardakowski

Sur la petite estrade j’ai vu nombre de filles en habits de scène et ultra maquillées aux couleurs de saison se trémousser sur de la danse music dont s’occupait un DJ. J’ai vite pris la direction de l’attraction la plus courue de la journée : la piste de luge. J’avoue que j’y serais bien allée aussi, s’il n’y avait pas eu une file immense et s’il y avait eu quelqu’un pour immortaliser ce grand moment (gniarck). Une énorme bouée, une jolie pente recouverte d’une fausse neige givrée, rien de bien compliqué pour voir la foule s’animer, surtout à Austin où la neige n’est pas très courante.

Ce jour-là j’ai aussi vu la meilleure boule à neige, celle où les enfants peuvent entrer à l’intérieur et jouer avec ces petites pétales blanches toutes fraîches. Bien sur c’était QUE pour les enfants. Hmpf.

La journée s’est terminée par une chorale comme-on-voit-dans-les-films qui a entonné des chants de noël jusqu’à la fameuse illumination du sapin qui n’en est pas un.

A la lecture de ce message vous comprendrez que la neige me manque, que la neige nous manque et que si vous vouliez bien tous souffler ensemble du vent froid dans notre direction, vos postillons se transformeraient peut être en flocons…

Publicités

Commente moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s