Texas Road Trip : Houston

Pour commencer notre visite à Houston nous sommes allés faire un tour au Nasa Johnson Space Center dont je vous avais déjà parlé. Cette fois-ci au lieu de l’ancienne salle de contrôle nous avons vu de près l’actuelle et notamment le déplacement en direct de l’ISS (Station spatiale internationale) sur un moniteur. C’est assez impressionnant de voir à quelle vitesse elle évolue. Durant nos quinze minutes d’observation elle a traversé le continent américain.

Le lendemain nous avons choisi de faire un tour dans le quartier Montrose de Houston. Ce sont beaucoup de maisons avec des jardins bien garnis dont même un communautaire pour faire son potager. C’est aussi le lieu d’une église singulière, un petit sanctuaire d’apparence trompeuse. La Rothko Chapel est un énorme bloc de béton briqué tout vilain qui ressemble à un bunker mais à l’intérieur c’est tout autre chose. Une lumière tamisée, de grands tableaux noirs sur des murs bruts qui m’ont fait penser à Soulage, et des petits bancs de bois disposés en hexagone pour que chacun soit tourné vers l’autre. Un silence incroyable et très reposant loin du tumulte de la ville. Pas de vitraux, pas de motifs religieux, pas de références à un Dieu quel qu’il soit. C’est une église faite pour toutes les religions et philosophies, à l’intérieur on trouve des exemplaires de la Bible, de la Torah, du Coran, de bouddhisme, d’hindouisme, et bien d’autres encore.

Après un repas très copieux nous filons vers le centre ville. Et là c’est l’horreur. Du vacarme, des voitures, des marteaux piqueurs, des odeurs de moteurs, on est loin du rythme d’Austin. Les gens ne semblent avoir qu’une envie ici, s’entre-tuer au volant. Impossible de faire une manœuvre pour se garer, les gens sont déjà collés à la voiture, le klaxon bloqué, et les insultes qui fusent. On cherche un parc où se réfugier, mais c’est toujours bruyant et la ville n’est pas bien jolie. Curieux, on fini par déambuler dans les couloirs souterrains de la ville construits pour échapper à la chaleur infernale de l’été. Comme dans certaines villes du Canada pour pallier à la neige et au froid, il existe une ville souterraine, il est possible d’aller d’un magasin à un autre et de vivre sans voir la lumière du jour durant des mois.

On ressort de ce labyrinthe pour voir un autre parc et tomber par hasard sur le Froztival. Pour fêter l’arrivée du froid texan – ce n’est pas le même froid que celui d’Europe – une patinoire est installée, un concert va se jouer, de drôles de voitures se garent et des lumières commencent à s’éclairer. Une mini fête des Lumières qui nous a plongé dans une ambiance fort sympathique !

Publicités

Une réflexion sur “Texas Road Trip : Houston

Commente moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s