La vie à l’américaine : assurance santé !

À moins de vivre coupé du monde, vous avez certainement entendu parler des élections présidentielles aux États-Unis qui arrivent enfin au mois de Novembre. On reviendra peut-être sur les candidats eux-mêmes dans un prochain post. Afin de mieux comprendre les enjeux de ces élections, je vous propose de partager un peu de notre expérience de la vie américaine, vu depuis notre fenêtre (privilégiée). Et quoi de plus excitant que le système de santé américain pour commencer !?

Mon premier contact avec l’assurance santé à l’américaine a eu lieu lors de mon premier jour au boulot, lorsque m’ont été présentées les différentes options de l’assurance santé offertes par l’entreprise. Et vous allez bientôt comprendre pourquoi c’est si important, et surtout pourquoi je suis sorti de cette présentation avec un gros mal de tête !

Il faut d’abord savoir qu’il n’existe pas d’équivalent de la sécurité sociale aux États-Unis, donc tout les frais de santé passent par des assurances santé. Les entreprises cherchant à attirer de nouveaux employés se font concurrence en proposant les meilleures assurances, largement subventionnées pour offrir une couverture intéressante à bas prix. Si vous n’avez pas de travail ou un employeur moins généreux, vous passez sous le coup de la loi dite Obamacare. C’est une assurance de base similaire à l’assurance santé que je décris par la suite, en partie subventionnée par des taxes salariales.

Pour nous, c’est donc assurance santé par l’employeur. Le coût de l’option que j’ai choisi est similaire à celui d’une mutuelle française à $80/mois pour nous deux. Toute ressemblance s’arrête cependant là. Le premier chiffre important de cette assurance est la somme déductible (deductible), c’est à dire ce que vous devez payer de votre poche avant que l’assurance ne vous rembourse un seul centime. Dans notre cas, c’est $800 par personne, chacun cumulant les frais séparément jusqu’à atteindre cette somme. À partir de là, l’assurance couvre 80% des frais de santé, jusqu’à atteindre le plafond de frais complémentaires (out-of-pocket). Toujours dans notre cas, il est de $4500 par personne. Au delà de cette somme, l’assurance couvre (enfin) les frais supplémentaires.

Pour un cas concret, prenons l’exemple d’une urgence telle qu’une appendicite qui vous emmène dans un hôpital, en supposant que cet hôpital accepte votre réseau d’assurance (je l’explique plus loin dans l’article). À la sortie de l’hôpital, vous recevez une facture de $36 000. Il faut commencer à payer la somme déductible de $800 si vous n’avez pas eu de frais de santé cette année. Pour la somme restante, l’assurance vous couvre à 80%, ce qui revient à des frais complémentaires de $7 200. Ayant atteint le plafond de frais complémentaires, il faudra donc payer $4 500 de votre poche.

Pour aider à payer cette coquette somme, il est possible avec certains plans d’assurance d’ouvrir un compte de dépenses de santé. On met de côté chaque mois de l’argent non imposable, qui dans notre cas serait complété par l’entreprise, pour pouvoir ensuite payer les frais de santé tels que définit par l’administration fiscale américaine. Dans le cas de notre option, le seul compte disponible pour cela doit être dépensé dans l’année sans quoi l’argent est perdu, on a donc évité…

Tout cela c’est la théorie, et je vous passe les différentes options avec les différents plafonds qui m’ont été proposés. Beaucoup plus important cependant, c’est la notion de réseau. En effet, chaque hôpital, clinique ou autre entité de santé adhère à un ou plusieurs réseaux d’assurances. Et il vaut mieux savoir si le lieu où l’on va se faire soigner fait parti du réseau de notre assureur ou non. Parce que s’il ne fait pas parti du réseau les tarifs et les plafonds varient, et ils varient très largement. Mais pour la mise en pratique on attendra le prochain article, j’ai de nouveau mal à la tête à force d’essayer de déchiffrer ce système.

PS : l’aspirine est vendue ici par bouteille de 300 comprimés pour quelques dollars, ça doit sûrement être pour soigner les migraines après avoir lu les conditions d’assurances…

PS de Gaelle : Mickaël est là depuis trop longtemps, il met le symbole monétaire avant le montant !

Publicités

2 réflexions sur “La vie à l’américaine : assurance santé !

Commente moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s