Monterey

La chaleur ayant pris le pas sur Austin, il est temps d’aller prendre le frais. Pour cela, retournons en hiver sur la côte Californienne, plus précisément à Monterey. Cité balnéaire de la région de San Francisco, elle se trouve à 3h au Sud de la baie en voiture sur la highway 1 en direction de Los Angeles. La ville regorge d’attractions touristiques, entourée d’une faune florissante dans l’océan, et fréquentée par une population très aisée. Nous arrivons tout juste, alors commençons par prendre le rôle de touristes.

Construite sur l’industrie de la pêche, la rue principale est couverte d’ancienne canneries (conserveries) aujourd’hui reconverties en restaurants et musées. L’architecture industrielle donne à cette partie un aspect très authentique. Le principal intérêt touristique de la ville réside dans l’immense aquarium, lui aussi logé dans une ancienne cannery, qui offre un aperçu sur la vie luxuriante de l’océan voisin. Il regorge de poissons colorés, curieux ou effrayants. La journée est rythmée par les repas des animaux, avec les foules qui se regroupent pour voir les pingouins se gaver de sardines.

Une partie de l’aquarium nous révèle la vie en profondeur, loin de la lumière. Les immenses bassins recèlent d’une multitude d’espèces qui évoluent en bancs entrecoupés par le passage de requins. Les anémones, coraux, méduses tous très colorés nous hypnotisent. À l’extérieur, les animaux blessés sont recueillis et traités aux petits soins en compagnie des nouveaux nés.

Touriste ou pas, il est essentiel de se sustenter. La ville est remplie d’attrape-nigauds que nous éviterons. En bon français que nous sommes nous avons trouvé la meilleure boulangerie du coin. Nos premiers vrais croissants depuis des mois sont un vrai plaisir ! Pour le repas de midi, on fait une pause dans une poissonnerie discrète où sont dressées quelques tables et qui sert les poissons de la baie de Monterey. Le repas du soir se dégustera à Carmel on the sea, avec deux expériences puisque nous y sommes venus deux fois.

Lors de ma première excursion à Monterey je logeais chez une habitante du coin. Arrivé assez tard sur place, je redoute de devoir me rabattre sur un fast-food comme seul dîner. La chance me sourit puisque mon hôte me conseille un restaurant à Carmel, et pour faire bonne mesure elle appelle même un ami à elle pour réserver. À peine entré je suis accueilli comme un membre de la famille avec une grande accolade. Je suis le dernier client, et le chef dans la cuisine ouverte attend ma commande. Je m’installe au bar, la serveuse entame une longue conversation et on échange même quelques mots d’un français hésitant. Le plat arrive, un poisson subtilement grillé, presque cru à l’intérieur et entouré d’une fine croûte au sésame. Il est parfaitement accompagné d’un chardonnay élevé sur les hauteurs de la ville, un régal pour les sens.

Lors de notre escapade commune, c’est tout naturellement que Mickaël m’invite pour visiter et surtout goûter aux spécialités du chef. Le serveur se trouve être français et après avoir entendu nos magnifiques accents poursuit la conversation dans la langue de Molière. À côté de notre table un grand écran de télévision. On est sur le point de demander une autre table lorsqu’on réalise que le film diffusé n’est rien de moins que Casablanca ! Les bons petits plats arrivent, suivis d’un bon verre de vin et de desserts gourmands. Au moment de partir, changement de film, c’est Breakfast at Tiffany’s qui commence, il est temps de prendre le large où l’on risque de passer la nuit à revoir de bons vieux classiques…

Publicités

Commente moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s