Big Bend – Baignades

Autant les journées dans le désert sont chaudes, autant les nuits y sont fraîches. Après une bonne journée de marche, rien de tel que d’aller se rafraîchir les pieds sur le bord du Rio Grande. Après une nuit sous la tente où l’on passe de la sueur au duvet fermé jusqu’aux oreilles, la baignade ne semble pas être le meilleur moyen de se réchauffer… Mais pas sur le bord du Rio Grande, alors retournons-y de bon matin.

Pour ceux qui se souviennent de notre voyage au Nouveau-Mexique, vous savez peut-être déjà de quoi il retourne. Il faut savoir que les États-Unis possèdent de nombreuses sources d’eau chaudes, dont plusieurs sur le bord du Rio Grande. Big Bend ne déroge pas à la règle, avec en particulier une source chaude à quelques miles du camping. Après y être passé le soir et avoir trouvé la source pleine d’américains bruyants et aussi chaude que le climat, nous avons décidé d’y retourner de bon matin. Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’on a été bien inspiré.

Le lieu, un ancien centre thermal fermé à la création du parc national de Big Bend, possède un unique bassin de 10 pieds de large sur 12 pieds de long. Il est situé au plus près du Rio Grande, puisque à vrai dire le supplément d’eau chaude s’écoule directement dans le fleuve. Nous y sommes arrivés au lever du soleil, avec pour compagnie un lapin passant par là et quelques oiseaux pêchant dans la rivière. Caché entre les roseaux, le bassin offre une eau cristalline qui fume dans les premiers rayons du soleil. La chaleur est encore la bienvenue à cette heure matinale, et l’on y plonge avec plaisir.

Après avoir cuit un petit moment au court bouillon, il est temps de reprendre la voiture pour 8h de route avant d’arriver à Austin. Gaëlle prend un peu le volant pour sa première leçon de conduite en plein désert (pas grand monde peut se vanter de celle-là !). Après 1h de route, il est temps de s’arrêter près de quelques arbres bien verts perdu au milieu des cactus pour casser la croûte. Après inspection on découvre que le moulin à vent est la source de toute cette verdure, abandonné depuis longtemps il puise toujours l’eau des profondeurs pour qui veut en profiter.

Notre bain matinal nous ayant suffit, on se pose sur une table pour entamer le repas. On remarque alors pas mal de grognements autour de nous. Au début assez timides, ils se font rapidement plus insistant, et l’on se retrouve bientôt entouré d’un joli groupe de baigneurs. Attirés par notre repas et pas si timides face à l’objectif, voici les javelinas (pécaris pour les connaisseurs). Ils ressemblent fortement à des sangliers, mais n’ont  aucun rapport avec eux sinon leur apparence (on apprendra bien plus tard qu’ils sont tout aussi susceptibles et dangereux que des sangliers, même si nos compagnons sont restés courtois). Après avoir tourné autour de nous un moment ils filent dans le désert, et nous à la longue route qui nous attends, contents d’avoir fait une nouvelle découverte.

Publicités

2 réflexions sur “Big Bend – Baignades

Commente moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s