Big Bend – Emory Peak

Maintenant qu’on vous a conté nos moments de loose  au camping, il est temps de vous parler du parc. Big Bend est un endroit privilégié pour observer les animaux, en particulier les oiseaux. On a profité de notre balade à Emory Peak pour croiser le chemin de jolis spécimens.

La balade débute au milieu du Chisos Basin, une vallée cernée par les Chisos Mountains. Il y a de multiples panneaux « attention aux bêtes sauvages » qui donnent des conseils pour le moins curieux. Par exemple, si vous croisez un ours, il faut paraître le plus imposant possible, il faut pousser des grognements et si cela ne fonctionne pas il faut lui jeter des cailloux. Jeter des cailloux à un ours?! En voilà une bonne idée pour ne pas l’énerver…

On n’aura pas l’occasion de tester, nous n’avons croisé ni ours, ni puma/cougar/panther/montain lion (pour lesquels ils donnent des conseils similaires) au grand regret de Mickaël.

En début de matinée nous sommes à l’ombre côté Nord, le chemin monte en douceur, on arrive à mi-sommet sans difficulté pour profiter de la vue. Ensuite on passe côté soleil au Sud, et là ça chauffe,  la végétation change et les cactus se multiplient. Nous arrivons au sommet très rocailleux, et nous commençons à descendre sans trop tarder pour éviter le coup de chaud, quitte à manger bien plus bas. Une petite sieste à l’ombre de quelques arbres, et nous reprenons la descente pour tomber sur une plaine aux allures de savane.

Durant la balade on a pu observer des oiseaux rouges, des bleus, des célèbres, des barbus (si même les oiseaux cèdent à la mode du hipster…), et des punks ! Il ne faut pas oublier ce magnifique lézard, et ce nid étrange qui attira mon attention. Hier, lorsque j’ai trié mes photos, j’ai réalisé qu’il était occupé par une araignée… mais trop tard, je lui aurais bien tiré le portrait !

La journée continue par une trempette dans le Rio Grande pour se rafraîchir les idées et nos pieds tout abîmés, on prendra bien nos chaussures de marche la prochaine fois, même dans le désert ! Un petit moment de détente sous l’œil de mexicains amusés qui lorgnent de l’autre côté de la frontière. Loin des idées reçues, il n’y a pas (encore) de mur mais une petite rivière qui se traverse à pied. Ils attendent le coucher du soleil pour venir sur le sol américain récupérer les quelques billets déposés par les touristes en échange de leurs œuvres en perles laissées un peu partout sur les sentiers.

Et la journée se termine par notre mésaventure de voiture 😉

 

Publicités

Une réflexion sur “Big Bend – Emory Peak

Commente moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s