Lands End

Pour finir cette balade à San Francisco je vous propose d’aller se perdre à Lands End, littéralement le bout des terres. Situé à la pointe ouest de San Francisco, le parc donne à la fois sur l’océan Pacifique et l’entrée de la baie. Comme vous pouvez l’imaginer, cette position privilégiée offre un arrière-plan de premier ordre. Mais ce qui étonne surtout, c’est que le parc est encore sauvage, étranger à toute civilisation tout en étant au cœur de la ville. Pour s’en convaincre, quoi de mieux que de le visiter ?

La balade commence non loin d’Ocean Beach. On trouve encore des traces humaines, avec les restes de thermes au bord de l’eau qui ont accueillit autrefois les premiers habitants de la région. En continuant un peu on plonge au milieu des landes, avec comme seul rappel de la ville le Golden Gate Bridge à l’horizon.

On ne croise pas grand monde dans le parc, il faut dire qu’il est loin des attractions touristiques, et beaucoup plus difficile d’accès puisqu’il faut marcher. De plus San Francisco est connu pour être soit sous le brouillard, soit venté, et ce jour-là il faisait un vent à rendre fou ! Perché sur une falaise, je me suis perdu dans un labyrinthe de pierres où j’ai manqué de m’envoler plusieurs fois. Descendu sur le bord de la plage, j’ai pu admirer les vagues se déchirer sur la côte pour se mesurer au pont.

Un peu plus à l’intérieur des terres on trouve un golf qui est beaucoup trop bien taillé au milieu de ce paysage sauvage. Il est suivi du musée de la légion d’honneur, reproduction du musée original de Paris. Parmi les collections qu’il abrite, j’ai surtout apprécié les sculptures de Rodin et le magnifique portrait de l’artiste par Camille Claudel, dont l’aspect encore brut se marie bien plus avec le lieu.

De retour dans le parc, il est temps d’aller jusqu’à Baker Beach. Le soleil se couche déjà sur la côte, les paquebots semblent l’emporter à l’horizon, et le pont accroche toujours autant l’œil. Malgré le vent les gens se rassemblent sur la plage pour en profiter, il fait bon vivre à San Francisco.

Publicités

Une réflexion sur “Lands End

  1. Margarido dit :

    Et moi qui pensais que j avais pu voir toutes les oeuvres de Rodin dans son musée Paris..😍.San Francisco entre nature et culture..Thanks..

    J'aime

Commente moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s