Le cœur de San Francisco

Partons aujourd’hui explorer quelques quartiers haut en couleur de San Francisco, et pour commencer Mission. Premier quartier à l’origine de la ville et construit autour de la mission Dolores, il est aujourd’hui majoritairement hispanique. La première chose qui marque en entrant ici est la richesse et la chaleur de la vie, avec une myriade de magasins, bouis-bouis et restaurants divers et variés (pour n’en citer que 3, la cantine mexicaine Taqueria Cancun, l’excellent Libanais Arabian Nights, et l’italien raffiné Delfina). La vie nocturne est aussi très animée autour des bars de la 16ème rue, et pour la soirée idéale rien de mieux qu’un stand-up comedy au sous-sol d’un vidéo club !

Le quartier est connu pour ses fresques murales qui reflètent toute la richesse culturelle de San Francisco. On y trouve des références à de nombreux artistes et personnages de la ville, avec la culture hispanique très présente autour de l’immigration et de la lutte pour l’intégration. L’embourgeoisement de SF n’échappe pas à Mission, avec les loyers qui montent et l’esprit rebelle qui se heurte à l’arrivée des nouveaux riches depuis la Silicon Valley.

Au dessus de Mission on trouve Castro, moins connu pour ses fresques que pour être un des premiers quartiers gays aux états-unis. Le quartier est aujourd’hui encore un symbole du mouvement LGBT. Côté cliché, on y voit de nombreux drapeaux arc-en-ciels, et plus significatif, posé dans un café j’ai pu y observer les habitués, en couple ou non, venir s’y poser et vivre leur vie ouvertement. Le quartier s’est aussi embourgeoisé, avec de belles maisons victoriennes situées sur les collines de part et d’autre de Castro Street. Le soir on peut s’y régaler avec la cuisine californienne de Kitchen Story, où j’ai pu engloutir un très bon Open Face (un empilement de steak de bœuf, avocat, bacon et œuf au plat accompagné de riz). La digestion se fait ensuite en grimpant sur une des collines qui entoure Castro Street, pour une vue imprenable sur la ville.

La suite de notre balade dans SF nous ramène aux sources du mouvement hippie sur Haight Street. Le quartier de Haight & Ashbury est chargé de symboles avec ses magasins plus ou moins touristiques. Ce qui rappelle les origines du Summer of Love ce sont surtout les gens que l’on croise. Des descendants spirituels des hippies vivent pour beaucoup dans la rue ou dans le Golden Gate Park situé juste à côté, plus que dans les maisons proprettes qui bordent le quartier. Pour se replonger dans la contre culture, mieux vaut redescendre jusqu’à Lower Haight, plus loin des bus de touristes, et faire un tour au Cafe International !

Publicités

Une réflexion sur “Le cœur de San Francisco

Commente moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s