White Sands

Après la neige, le sable.

En tout nous avons passé quatre jours à Las Cruces. Tortugas Mountain, Organ Mountain, une petite balade dans la ville, et surtout White Sands. Qu’est ce donc ? C’est l’endroit où a eu lieu le premier essai nucléaire. Charmant, n’est ce pas ?!

Mais pas que. C’est surtout un désert de sable. Un immense désert de sable blanc perdu au milieu d’une zone de terre parsemée de cactus, et entouré de montagnes. C’est fou, non ?!

En route pour le désert donc ! Après des miles et de miles nous voilà tout près. Un poste frontière à passer. Tiens, un poste frontière au milieu d’un État? Étrange… mais vu la proximité avec le site de tests de missiles c’est compréhensible. Le premier garde nous demande nos papiers. Mickaël montre son passeport, j’ouvre la portière pour récupérer le mien qui est dans le coffre. Et ben le gentil garde il n’a pas apprécié, il m’a demandé de retourner fissa dans la voiture et de nous garer plus loin. A côté d’autres voitures de touristes non américains, nous avons patienté bien quinze minutes – ce qui nous a laissé le temps d’engloutir le casse dalle – avant qu’un autre garde vienne nous voir, regarde nos passeports deux secondes et nous disent « go ».

Du grésil commence à tomber, puis la neige. Hmpf, mais euh ! Comment réussir à distinguer le sable, des nuages, et de la neige?! Après quelques hésitations nous passons l’entrée du parc national. Le temps d’aller se garer vers le point de départ de la rando et la neige s’est arrêtée, le soleil s’est dévoilé. Yeah *\o/*

IMG_1260.JPG

C’est parti pour une boucle de 5 miles dans le sable blanc. Ça donne terriblement envie d’enlever les chaussures et de marcher pieds nus ! Il a neigé les jours d’avant, il a neigé cinq minutes auparavant, on va garder nos orteils au chaud pour cette fois. Le sable est mouvant, dans le sens où ; la partie à l’ombre des dunes est gelée et le sable tout dur, aucune empreinte apparait après nos pas ; la partie au soleil donne un sable fluide et tout doux bien que frais, dans lequel les chaussures s’enfoncent.

Nos démarches sont légèrement titubantes, le terrain n’est pas homogène, ça donne des surprises. Le soleil joue à cache-cache avec les nuages pour nous dévoiler au fur et à mesure le relief des dunes.

Des mirages nous survolent et le bruit des tirs de missiles qui se répercutent nous rappellent qu’il y a une base militaire pas loin. A mi-chemin de la boucle on aperçoit d’étranges bâtiments à l’horizon. Gaëlle se sent d’ailleurs une poussée patriotique…

Mais rien de tout ça ne pourrait gâcher notre plaisir, loin de là. Des dunes à perte de vue, du vent, du froid, quelques bouts de végétation (mais point d’insectes ni de rampants), quasiment seuls perdus dans cette immensité, on se laisse peu à peu subjuguer.

Le petit tour présenté par un guide en fin de journée a été annulé. Nous restons tout de même jusqu’à ce que le soleil se couche, afin de repartir avec des images du sable rougi par le grand astre. Il faut croire que ces deux là ne se font plus autant d’effet, on a pu voir un léger rosissement mais rien de transcendant.

 

Plus de trois heures passées à monter et dévaler des pentes, à observer les nuages et les micro sculptures façonnées par les éléments, un régal !

On est reparti fissa se mettre au chaud, parce que le désert en plein hiver et en fin de journée c’est bien beau mais ça pourrait congeler mémé !

Publicités

Une réflexion sur “White Sands

  1. cam dit :

    Une fois de plus ça donne envie d’y aller, vos photos sont très sympa!! Hâte de voir plein de super trucs avec vous 🙂

    J'aime

Commente moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s